Service vétérinaire

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Action transversale

Assurance Qualité

La Direction des Services Vétérinaires (DSV), de part les activités et missions qui lui sont conférées, sous l’autorité du Ministre de l’Agriculture du Développement Rural et de la Pêche, est un organisme d’inspection doté de systèmes de surveillance et de contrôle.

L’organisation, la programmation et la réalisation d’actions d’inspection impose d’apporter aux administrés et plus largement aux citoyens, un niveau pertinent de compétence, d’impartialité et d’indépendance, ainsi qu’une meilleure qualité et salubrité des denrées animales et d’origine animale.

Afin de garantir la rigueur et la fiabilité de ses contrôles, la DSV s’est engagée dans une Démarche Qualité qui satisfait aux exigences du référentiel ISO/CEI 17020.

La conduite et la mise en œuvre d’une politique de management de la qualité dans les services vétérinaires est animée par un réseau qualité constitué principalement par :

  • Un (01) Responsable Qualité National (RQN) et son suppléant au niveau central (la Direction des Services Vétérinaires/ Sous Direction des Actions Transversales)
  • Huit (08) Correspondants Qualité Régionaux
  • Quarante huit (48) Responsables Qualité Locaux au niveau déconcentré (un par wilaya).

Cette démarche, consiste en une amélioration continue afin de renforcer l’efficience et conforter la confiance de toutes les parties prenantes, en développant l’écoute et la transparence notamment par :

  • la création et l’entretien de la motivation des agents autour d’un projet clair ;
  • le développement de la culture de responsabilité et d’autocontrôle ;
  • la rationalisation et l’harmonisation, la transparence et la traçabilité, des procédures de travail ;
  • la validation et la formalisation des procédures et du système qualité ;
  • l’élaboration du manuel qualité national, des plans qualité nationaux, des modes opératoires, des vade-mecum et grilles d’inspection et tous les documents constituant le système qualité documentaire des services vétérinaires ;
  • l’adéquation systématique et permanente entre les tâches et les compétences ;
  • l’orientation du plan national de formation continue ;
  • l’amélioration de la communication ;
  • la rationalisation du classement en vue du partage efficace de l’information ;
  • le suivi du traitement des ordres de services.
Lire la suite

INMV-Laboratoire

INMV Créé sous la dénomination d’« Institut National de la Santé Animale » par Ordonnance N°76-90 du 23 Octobre 1976, l’Institut change de dénomination en « Institut National de la Médecine Vétérinaire » / Décret Exécutif N°93-148 du 22 Juin 1993. 

Etablissement public à caractère administratif, l’INMV a pour mission essentielle, l’appui technique, scientifique et logistique à l’Autorité Vétérinaire Nationale (Loi n°88-08 du 26 janvier 1988). 

L’appui à l’Autorité Vétérinaire Nationale se traduit par la surveillance sanitaire des aliments et des animaux y compris les animaux sauvages. Il est assuré actuellement part un (01) Laboratoire Central Vétérinaire (LCV) et six (06) Laboratoires Vétérinaires Régionaux (LVR): LVR Tlemcen – LVR Mostaganem LVR Laghouat – LVR Tizi Ouzou – LVR Constantine – LVR El Tarf. 

Par arrêté interministériel du 25 octobre 2016, trois (03) nouveaux Laboratoires Vétérinaires Régionaux (LVR), réalisés dans le cadre du programme de son excellence, Monsieur le Président de la République, pour le développement des wilayas des Hauts Plateaux et du Sud ont rejoint le réseau des laboratoires vétérinaires de l’INMV : LVR de Batna, LVR d’El Oued & LVR de Béchar. 

Il est également prévu le renforcement du réseau actuel des laboratoires vétérinaires par trois (03) trois Laboratoires Vétérinaires de Surveillance & d’Alerte Précoce (LVSAP) : LVSAP de Tamanrasset, LVSAP de Tindouf LVSAP d’Adrar. 

Les missions de l’Institut sont régies par le Décret Exécutif N°93-148 du 22 Juin 1993 et portent essentiellement sur la surveillance épidémiologique et le diagnostic de laboratoire des pathologies animales et le contrôle de qualité et de salubrité des produits animaux et des denrées alimentaires d’origine animale produits localement, à l’import et à l’export. 

Quelques chiffres clés: 

01 Direction générale
04 Départements techniques et scientifiques
03 Départements administratifs
01 Laboratoire central vétérinaire
10 Laboratoires vétérinaires régionaux
215 fonctionnaires
500 000 diagnostics en santé animale / An
50 000 contrôles de qualité et de salubrité alimentaire / An
10 Enquêtes épidémiologiques au niveau national / An
662 cadres et 440 éleveurs formés dans le cadre du programme de renforcement des capacités professionnels/ an
116 stagiaires nationaux formés (projet de fin d’étude, master II, doctorat et stage professionnel)/an

Un Système de management de la qualité « SMQ », est l’ensemble des activités par lesquelles l’organisme définit, met en œuvre et revoit sa politique et ses objectifs qualité conformément à sa stratégie. Le SMQ d’un organisme est constitué de processus corrélés et interactifs utilisant des ressources pour atteindre les résultats visés et fournir de la valeur.
La mise en place du SMQ au niveau des laboratoires vétérinaires de l’INMV a permis l’amélioration des divers processus d’une organisation, qui génère l’amélioration continue de ses résultats et de ses performances.

Le principal objectif poursuivi dans le fonctionnement d’un laboratoire d’analyses est la production de résultats de grande qualité.
Pour cela, les mesures analytiques doivent être précises, fiables et adaptées au but recherché. Un système qualité minutieusement planifié et documenté peut permettre d’atteindre cet objectif. Cette section donne une vue d’ensemble des éléments du système qualité qui sont essentiels pour assurer la qualité des données d’un laboratoire d’analyses.

Le respect des conditions pré analytiques est une étape primordiale à la qualité du résultat.
il est important d’acquérir une bonne technique aussi stable que possible pour la prise des échantillons en vue de diagnostic au niveau de laboratoire vétérinaires.

La santé animale est un souci constant de la part des éleveurs et des vétérinaires. Elle cherche à assurer un maximum de productivité qualitative et quantitative, tout en maintenant les animaux dans le meilleur état de santé possible de l’animale.
L’Institut National de la Médecine Vétérinaire à travers ses laboratoires vétérinaires veille au diagnostic e et à la surveillance épidémiologique des pathologies animales surtout les grandes maladies animales épizootiques et transfrontalières.

La santé publique vétérinaire est l’ensemble des actions qui sont en rapport direct ou indirect avec la santé des animaux, leurs produits et sous-produits.
L’Institut National de la Médecine Vétérinaire via ses laboratoires vétérinaires veille au contrôle et à la surveillance des produits et sous-produits des animaux et contribue à la protection, à la conservation et à l’amélioration de la santé de l’Homme et la préservation de l’environnement.

La biosécurité représente l’ensemble des mesures visant à prévenir et à contrer les dangers qui sont liés à la manipulation et à l’utilisation de matériel biologique dans les laboratoires de diagnostic et de recherche.

A cet effet, l’Institut National de la Médecine Vétérinaire à mis en en place un département de management qualité, biosécurité et biosûreté au niveau de la direction générale et 07 nouveaux services au niveau régionale, chargés de la sensibilisation et le suivi de l’évolution des dossiers sensible liés à la biosécurité et la biosûreté dans nos laboratoires vétérinaires.