Atelier de travail sur la nouvelle politique de développement et dynamisation de l’agriculture dans les régions montagneuses

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Chérif OMARI, a présidé  le mardi 04 février 2020, en compagnie de Monsieur le Ministre délégué chargé de l’Agriculture du Saharienne et des Montagnes Foued CHEHAT, un atelier sur la nouvelle politique de développement et dynamisation de l’agriculture dans les régions montagneuses, dans le cadre des orientations du président de la République et du plan du gouvernement.

Ce premier atelier auquel ils ont pris part les cadres du Ministère, les directeurs des services agricoles de wilaya, les conservateurs des forêts, les directeurs des instituts techniques et les représentants de la profession, a été consacré aux wilayas de l’Est.

Monsieur OMARI a souligné que cet atelier, qui sera suivi par d’autres dans les prochains jours, seront consacrés aux wilayas du centre et de l’ouest du pays, vise à examiner les problématiques les plus importantes soulevées sur le terrain.

It s’agit aussi de renforcer les capacités et les potentialités disponibles et d’introduire de nouveaux mécanismes pour impulser le développement dans ces régions qui ont de grands potentiels et de ressources qui doivent être exploités d’une manière durable et intelligente en impliquant les jeunes, notamment les plus formés, ainsi que les femmes rurales en vue de créer la richesse et l’emploi et améliorer les conditions de vie de la population.

Au cours de cette réunion, des instructions nécessaires ont été données aux intervenants, notamment au secteur des forets et aux directeurs des services agricoles, et d’établir une méthode de travail basée sur la transparence, l’efficacité et le suivi périodique sur le terrain.

A ce titre, monsieur OMARI a demandé aux responsables locaux du secteur  de travailler en collaboration avec les autres secteurs intervenants, notamment le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales en vue de créer un  véritable développement notamment dans les régions isolées et pauvres dans le cadre d’un processus inclusif et participatif de l’aval en amont , afin d’éviter la répétition des erreurs et procéder le plutôt possible à la concrétisation des projets profitant à la population et à l’économie nationale dans son ensemble.