Atelier technique sur l’utilisation de l’outil géo-spatial dans le recensement et l’évaluation des potentialités en sols et en eau et leur gestion durable dans les régions sud du pays

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Abdelhamid HEMDANI, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, a présidé lundi 10 Aout 2020, un atelier technique sur l’utilisation de l’outil géo-spatial (satellite, photographie aérienne) dans le recensement et l’évaluation des potentialités en sols et en eau et leur gestion durable dans les régions sud du pays.

Ont pris part à cet atelier, outre les cadres du secteur de l’Agriculture et du Développement rural, ceux de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, des Finances,  des Ressources en Eau, de l’Agence spatiale algérienne (ASAL) ainsi que ceux de l’Institut national de la cartographie et de télédétection (INCT) relevant du ministère de la Défense nationale.

L’objectif principal de cet atelier, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route du secteur, est d’arriver, moyennant, l’outil de la géo-spatiale à dégager rapidement des assiettes foncières qui vont abriter les grands projets structurants de production agro-industrielles dans le sud. Ce portefeuille foncier sera affecté à l’Office national de développement de l’agriculture saharienne. 

Cet atelier a permis  également de débattre de l’utilisation des applications géo-spatiales (images, cartes et autres données techniques..), dans  la mise en place d’un système de numérisation du secteur agricole.

L’utilisation des techniques géo-spatiale pour l’observation et l’évaluation des potentialités notamment en sol et en eau revêt une importance capitale dans le développement économique durable car cela permet d’exploiter rationnellement les ressources naturelles dont dispose le grand sud en faveur du renforcement de la sécurité alimentaire du pays.

Cet atelier a  restitué les travaux et les différentes études qui ont été menées par les différents secteurs concernés (Agriculture, Ressources en eau, Energie, Environnement,…) lors des rencontres précédentes sur l’utilisation de l’outil géo-spatial dans l’identification des potentialités en sol et en eau dans les régions du sud du pays.