Installation officielle du comité national des concours agricoles

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Chérif OMARI, Ministre de l’Agriculture et du Développement Agricole et rural, et Monsieur Foued CHEHAT, Ministre Chargé de l’Agriculture Saharienne et des Montagnes, ont procédé le lundi 10 février 2020, à l’installation officielle du comité national des concours agricoles.

Ont pris part à cette réunion, qui a été organisée au siège de la Chambre nationale d’agriculture, des présidents des chambres agricoles, des représentants de l’union nationale des paysans algériens, des présidents des conseils nationaux interprofessionnels des différentes filières et des représentants d’associations ainsi que des cadres du ministère.

Monsieur le ministre a salué cette initiative qui vise à instaurer l’esprit de compétitivité entre  les professionnels  en vue de promouvoir la production nationale, que ce soit au niveau du marché national ou des marchés étrangers. elle contribuera également à démontrer les capacités et les potentialités existantes dans les zones rurales et à soutenir les agriculteurs, les éleveurs, les professionnels des industries agroalimentaires, les jeunes notamment ceux qui ont des compétences ainsi que les femmes rurales.

Dans le même contexte, monsieur Omari a souligné la volanté du secteur à labéliser le plus grand nombre possible de produits dans ces régions qui se caractérise par sa biodiversité.

 A cette occasion, monsieur le ministre a insisté sur le rôle des chambres agricoles dans l’accompagnement et l’encadrement des professionnels ainsi que dans l’organisation des manifestations et des concours.

A cette occasion, monsieur Omari a mis en exergue le rôle important de l’agriculture dans le développement économique sur lequel le gouvernement s’est appuyé dans son plan qui se base sur un trio d’or: sécurité alimentaire, transfert d’énergie et économie numérique 2024.

À cet égard, il a appelé tous les opérateurs, notamment les industriels et les importateurs, à valoriser la production nationale en investissant dans le pays pour produire les matières premières dont ils ont besoin.