Lancement de la campagne de vaccination contre la Fièvre aphteuse et la Rage

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La Fièvre aphteuse et la Rage sont des maladies animales à déclaration obligatoire, ayant des répercussions sanitaire et économique sévères.

En Algérie ces deux pathologies font l’objet d’un programme de lutte, basé sur des campagnes de vaccination massive des bovins, pour la préservation de ce capital, estimé en 2017 à 1 895 126 têtes bovines.

En matière de Rage, la vaccination des bovins a été rendue obligatoire en 2003, afin de réduire l’incidence de cette maladie en élevage. L’importance de sa répercussion fatale sur la santé humaine, impose aujourd’hui la nécessité de la coordination intersectorielle et la poursuite des efforts pour une meilleure prise en charge du programme de lutte et de prévention contre la Rage.

Concernant la Fièvre Aphteuse, le nombre de bovins vaccinés cette année est relativement faible comparativement au nombre de têtes bovines vaccinées durant les années précédentes.

A cet effet, et afin de renforcer le matelas immunitaire de notre cheptel bovin et permettre le contrôle puis l’éradication de la fièvre aphteuse, il a été décidé de lancer une campagne de vaccination contre la Fièvre aphteuse et la Rage à partir du 15 décembre 2019 pour une période de trois mois, et elle touchera tous les bovins âgés de plus de deux mois pour la Fièvre aphteuse et plus de six mois pour la Rage.

Cette vaccination sera assurée par les médecins vétérinaires praticiens privés dans le cadre du mandat sanitaire. Les wilayas du grand Sud (Adrar-Tamanrasset-Illizi-Tindouf) ne sont pas concernées par cette opération.