Monsieur le ministre a présidé la cérémonie d’installation de six unités de recherche scientifique du secteur

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Chérif OMARI, Ministre de l’Agriculture du Développement Rural et de la Pêche, a présidé, le lundi 09 décembre 2019, la cérémonie d’installation de six   unités de recherche scientifique dans le secteur de l’agriculture, du développement rural et de la pêche au niveau de l’Institut national de la vulgarisation agricole (INVA).

Au cours de cette rencontre, le Ministre a indiqué que cette installation intervient également en application des décisions du gouvernement visant la promotion de la recherche scientifique dans les différents secteurs, soulignant qu’il érigera le savoir et les connaissances en pierre angulaire du secteur.

Aussi, le ministre a souligné qu’ il sera procédé ultérieurement à l’installation des unités restantes au niveau de l’institut national de protections des végétaux (INPV), l’Institut technique des cultures maraichères et industrielles (ITCMI) et l’institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne (ITAFV).

Répondant à une question de la presse sur la rencontre tenue, dimanche dernier, avec les agriculteurs, consacrée à l’examen de la question d’approvisionnement en engrais et en semences, le ministre a indiqué que des instructions ont été données pour la prise de toutes les mesures nécessaires à la distribution des engrais aux agriculteurs, une opération essentielle pour augmenter la productivité.

La réunion qui avait regroupé les secteurs de la Défense, l’Energie, l’Intérieur, l’Industrie et le Commerce a été sanctionnée par des décisions visant à faciliter et à accélérer l’acquisition de ces produits pour les mettre à la disposition des agriculteurs, a-t-il fait savoir, précisant que le rythme d’application de ces mesures sera favorable au lancement d’une nouvelle saison agricole dans de bonnes conditions.

Par ailleurs, s’agissant de la labellisation des produits locaux, le ministre a indiqué que le secteur veillera, en coordination avec les Universités et les spécialistes dans le domaine de la recherche scientifique à la labellisation de tous les produits locaux éligibles. Plusieurs produits font actuellement l’objet d’étude, à l’instar de l’huile d’olive, les olives, les agrumes, les dattes, le miel et l’oignon.