Monsieur le Ministre a présidé une rencontre National sur la filière lait à Ghardaïa

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Cherif OMARI, Ministre de l’Agriculture du Développement Rural et de la Pêche, a présidé, le jeudi  14 novembre 2019 dans la wilaya de Ghardaïa une rencontre national sur la filière lait en présence du ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Belkheir Dadda-Moussa.

Au cours de cette rencontre, Monsieur le ministre a exhorté les agriculteurs, les éleveurs et les producteurs à s’organiser dans des coopératives spécialisées.

Le ministre a déclaré que les coopératives dans le secteur agricole sont appelées à s’inscrire dans une stratégie visant à contribuer davantage au développement économique et social du pays et créer plus d’emplois et de richesse.

Monsieur OMARI a  estimé que les coopératives doivent jouer un grand rôle en matière de financement, de qualité de production, d’encadrement et de formation, rappelant, à cet effet, les différents programmes d’accompagnement mis en place par les pouvoirs publics pour le développement du secteur de l’Agriculture.

Le ministre a fait savoir que la filière lait contribue significativement à la sécurité alimentaire en Algérie, rappelant que le lait occupe une place prépondérante dans la ration alimentaire des algériens et apporte la plus grande part de protéine animale en plus de la création entre 400.000 et 450.000 emplois directs et indirects, en plus de constituer une source de revenu pour 1,4 million de personnes dans le monde rural du pays.

Par ailleurs, Monsieur le ministre  a fait état de l’activation de la convention entre les ministères de l’Agriculture et de la formation professionnelle afin de professionnaliser l’amont de la filière laitière et faire progresser l’aval, principalement au niveau des centres de collecte de lait, maillon déterminant pour l’amélioration de la qualité du produit.

Dans ce cadre, une convention cadre a été paraphée par les deux parties signataires du contrat, qui selon ses termes, s’engagent à mettre en œuvre des programmes de formation ouverts aux éleveurs, au personnel des centres de collecte de lait et de l’industrie laitière, en complémentarité avec les formations assurées par la filière.

Recherche