Monsieur le Ministre a présidé une réunion de travail sur l’évaluation des mesures précédemment prises en vue de faciliter les procédures administratives pour les céréaliculteurs

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Abdelhamid HEMDANI, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, a présidé, le mardi 01 décembre 2020, une réunion de travail sur l’évaluation des mesures précédemment prises en vue de faciliter les procédures administratives pour les céréaliculteurs ainsi que l’échelonnement des crédits des producteurs affectés par la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19.

Cette rencontre, à laquelle ont pris part le président directeur général de la BADR , les directeurs centraux du ministère etdes représentants de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), vise à évaluer les mesures prises par Monsieur le Ministre et les responsables de la BADR pour faciliter les procédures administratives d’octroi des prêts agricoles, notamment celles relatives aux crédits R’fig qui concerne les producteurs de la filière céréalière, et ce, pour le lancement de la campagne des labours semailles 2020/2021, avec aisance.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des rencontres périodiques que Monsieur Ministre tient avec la banque BADR qui finance le secteur agricole.

Par ailleurs, les deux parties ont examiné la question du rééchelonnement des crédits des producteurs touchés par la crise sanitaire liée à la Covid-19, dans le cadre de l’application de la décision du président de la République liée à l’accompagnement des producteurs et des opérateurs touchés.

En outre, parmi les filières les plus touchées par cette crise, la filière pomme de terre, où une réunion  est prévue entre le Conseil national de cette filière stratégique et les responsables de la Badr au début de la semaine prochaine pour trancher définitivement sur le dossier de l’échelonnement des crédits des producteurs.

Les deux parties ont également évoqué une convention de partenariat entre le secteur agricole et la BADR, qui sera signé prochainement, car il a été convenu de l’élargir pour englober toutes les filières agricoles sans exception.