Monsieur le ministre a pris part à une rencontre scientifique sur l’agriculture intelligente.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Le Ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Chérif OMARI, a pris part, le mardi 03 décembre 2019, à l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) d’El-Harrach  à une rencontre scientifique sur l’agriculture intelligente en présence de l’Ambassadeur de Corée du Sud en Algérie, Monsieur Lee Eunyong.

Au cours de cette rencontre, le ministre a mis l’accent sur l’impératif de recourir aux techniques intelligentes d’agriculture en vue de relever le défi de la sécurité alimentaire et moderniser les systèmes de production.

Monsieur le ministre a indiqué que le recours aux nouvelles techniques et le développement du réseau de recherche scientifique dans le domaine de l’agriculture sont à même de contribuer au développement des systèmes de production pour relever le défi de la sécurité alimentaire.

Monsieur OMARI  a ajouté que les efforts se poursuivent pour adopter l’agriculture intelligente basée sur des systèmes modernes de production et l’encouragement des activités de la recherche scientifique dans le domaine agricole en vue de valoriser les capacités nationales dans ce secteur vital et important.

Les dernières instructions données par le Premier ministre avaient porté notamment sur la nécessité de l’encadrement et du suivi des jeunes diplômés porteurs de projets et d’innovations, notamment dans le secteur de l’agriculture en vue de leur donner l’opportunité de contribuer à l’édification de l’économie nationale.

A ce propos, le ministre a expliqué que son secteur tirait profit également des innovations et des compétences scientifiques des jeunes, en particulier les ingénieurs agricoles et les chercheurs, rappelant que la décision du Gouvernement portant création d’un Fonds de soutien aux jeunes porteurs de projets en vue de soutenir les startups.

En outre,  le ministre a réitéré la volonté de son secteur d’accompagner les jeunes innovateurs et de leur garantir toutes les facilitations nécessaires pour contribuer à l’investissement agricole et au développement des systèmes de production dans l’objectif de relever le défi de la sécurité alimentaire.

Recherche