Monsieur le ministre a procédé à la clôture de la première édition du Salon national des produits agricoles du terroir

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Chérif OMARI, Ministre de l’Agriculture du Développement Rural et de la Pêche, a procédé, le dimanche 01 décembre 2019,  à  la clôture de la première édition du Salon national des produits agricoles du terroir.

Dans son allocution, le ministre a indiqué que la production des dattes en Algérie a atteint 12 millions de quintaux en 2019 répartie sur une surface de 170.000 hectares.

Dans ce cadre, Monsieur OMARI a affirmé que son secteur tend à développer la filière phoenicicole, sachant que ce produit avec tous ses genres, est produit au niveau de 16 wilayas dans le Sud.        

Pour le ministre, le secteur de l’Agriculture a concrétisé  » un acquis » qui est celui de la labellisation de  » Deglet Ennour » qui est produite dans la wilaya de Biskra, ajoutant que d’autres types de dattes qui sont produites dans d’autres wilayas du Grand Sud ainsi que d’autres produits agricoles seront labellisés.

Le ministre a indiqué, d’autre part, que toutes les mesures ont été prises avec le ministère du Commerce, en vue de relancer l’opération d’exportation et permettre aux producteurs de participer aux manifestations économiques et commerciales mondiales.

Selon Monsieur OMARI, l’encouragement de la production locale en vue d’accéder aux marchés extérieurs à travers un encadrement optimal contribuera à la promotion des exportations et à la diversification des sources d’entrées en devises.

En vue de faciliter l’opération d’accompagnement des producteurs locaux, le ministre a appelé l’ensemble des personnes intéressés et acteurs du domaine agricole à s’organiser et à se structurer dans le cadre de coopératives.

Evoquant le salon des plantes médicinales qui intervient en parallèle avec le Salon national des produits de terroir, le ministre a affirmé que cette manifestation a mis en avant la biodiversité de l’Algérie à l’instar de la plante du safran qui a une valeur économique importante. Par ailleurs, Monsieur OMARI a souligné le rôle du secteur agricole en terme de création de postes d’emploi, rappelant la prise de mesures relatives à l’octroi de crédits dans le cadre de l’ANEM et de l’ANGEM au profit des jeunes agriculteurs en vue de créer des coopératives agricoles privées au niveau des Hauts-plateaux et du Sud.

Recherche