Monsieur le Ministre a reçu en audience le Président de la Confédération Algérienne du Patronat Citoyen (CAPC)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Abdelhamid HEMDANI, Ministre de l’Agriculture et du développement Rural, a reçu mardi 15 décembre 2020, en audience Monsieur Mohamed Sami AGLI, Président de la Confédération Algérienne du Patronat Citoyen (CAPC),accompagné de quelques opérateurs économiques.

Lors de cette rencontre, à laquelle ont pris part des cadres du secteur, plusieurs questions ont été abordées notamment la stratégie d’investissement du secteur, les mécanismes et les outils de sa mise en œuvre ainsi que les incitations à l’acte d’investir.

Monsieur le Ministre a indiqué que tous les outils de mise en œuvre de la feuille de route du secteur (2020-2024) notamment en matière de développement de la production nationale, d’investissement, de financement agricole, des assurances, de l’organisation des professionnels, ont été mis en place.

Concernant l’investissement, Monsieur le Ministre évoqué, la finalisation de tous les textes législatifs et réglementaires relatifs au développement des cultures stratégiques et industrielles dont la publication du  décret exécutif portant création de l’Office de développement de l’agriculture saharienne (ODAS) et le cahier des charges fixant les droits et obligations des investisseurs agricoles et agroindustriels en zones sahariennes.

Il a assuré, à ce propos, que la nouvelle approche du secteur en matière d’investissement vise la levée de toutes les contraintes, notamment bureaucratiques, pouvant entraver le parcours de l’investisseur aussi bien national qu’étranger, faisant de l’ODAS un guichet unique où seront réunies toutes les conditions de facilitation de l’acte d’investissement agricole.

Le président de la CAPC, a exprimé pour sa part, l’engagement des opérateurs de son organisation à contribuer à la mise en œuvre de la feuille de route du secteur, notamment en ce qui concerne l’investissement dans la production et la valorisation des productions agricoles.

Les deux parties ont convenu de mettre en place une plate forme de travail et de concertation en vue de mutualiser les efforts autour de la stratégie de développement de l’économie nationale dont l’objectif fondamental est la réduction des importations et la rationalisation des dépenses publiques.