Regroupement régional au niveau de la wilaya de Constantine

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Suite aux orientations du  Ministre de l’Agriculture du Développement Rural et de la Pêche, Monsieur Abdelkader BOUAZGHI, données lors de la réunion tenue le Mardi 13 novembre 2018, au siège du ministère qui concerne l’organisation des regroupements régionaux avec les différents acteurs locaux pour renforcer les dispositifs d’encadrement de la campagne labours semailles 2018-2019, Monsieur Kamel CHADI, Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, a présidé , le jeudi 22 novembre 2018, un regroupement régional au niveau de la wilaya de Constantine  pour examiner et évaluer les dispositifs d’encadrement mis en place au niveau de chaque wilaya pour accompagner la campagne labours semailles 2018-2019 et  d’apporter les améliorations nécessaires pour optimiser les potentialités agricoles et augmenter les capacités de production.

Ce premier regroupement a concerné 20 wilayas potentielles des régions Est, Sud et quelques wilayas du Centre et auquel ont pris part les directeurs des services agricoles, les directeurs des Coopératives des Céréales et des Légumes Secs, la profession, l’interprofession, les représentants de la BADR et la CNMA, ainsi que l’encadrement technique notamment les instituts techniques et centres spécialisés.

Cette rencontre a été l’occasion d’évaluer de manière précise les résultats enregistrés par chaque wilaya lors de la campagne écoulée notamment en matière d’utilisation des semences certifiées, engrais, entretien des cultures, production et collecte, et  les objectifs affichés pour la campagne en cours, ainsi que les dispositifs envisagés pour renforcer les programmes de développement des céréales et des légumes secs.

Les actions de renforcement retenues à l’issue de ce regroupement et, qui vont constituer la base de la feuille de route de chaque wilaya  ont porté essentiellement sur :

  • L’accompagnement multiforme des agriculteurs et autres opérateurs de la filière pour encourager les investissements et moderniser les exploitations agricoles ;
  • L’encadrement rapproché de la production par les instituts techniques et centres spécialisés, à travers des campagnes de sensibilisation et de vulgarisation de proximité, axées sur l’amélioration de la production ;
  • La mobilisation des équipements d’irrigation adaptés, en cas de recours aux irrigations d’appoint, pour pallier au déficit pluviométrique notamment pendant les stades critiques ;
  • L’augmentation des niveaux de fertilisation et de désherbage des superficies ainsi que la protection préventive des cultures ;
  • L’extension des superficies irriguées pour sécuriser la production ;
  • La sensibilisation et l’intéressement des agriculteurs pour leur intégration aux efforts de résorption de la jachère ;
  • L’utilisation optimale des moyens de production en amont disponibles en ciblant en priorité l’augmentation des productions ;
  • L’implication du Conseil Interprofessionnel des Céréales au niveau national et local pour renforcer la concertation entre la profession et l’interprofession ;
  • L’encouragement des agriculteurs à contracter une assurance contre les risques agricoles.
  • L’amélioration des niveaux de récolte et de collecte de la production.
  • L’implication des compétences scientifiques et techniques des universités et centres de recherche au niveau local dans le développement des filières stratégiques et dans le montage commun de projets de recherche & développement en relation avec les préoccupations du monde agricole.

Notons que la campagne agricole 2018/2019 dont l’objectif d’emblavure est de 3.500.000 hectares avec 1 582 335 ha au niveau de la région Est (46% du programme national) a été marquée au démarrage par des conditions climatiques favorables pour les travaux de préparation du sol et semis.

Par ailleurs, toutes les dispositions organisationnelles, techniques, financières ont été prises pour assurer une mobilisation optimale de l’ensemble des intervenants sur le terrain qui se résument notamment :

  • L’ouverture des guichets uniques (BADR/CCLS/CRMA), qui sont opérationnels depuis le mois de juillet de l’année en cours, pour accompagner les agriculteurs et leurs permettre de faire leurs commandes en intrants agricoles (semences et engrais) dés le paiement de la collecte.
  • L’octroi de crédit R’fig pour les agriculteurs ayant déposé des dossiers,
  • La mobilisation des semences et des engrais,
  • La mobilisation des unités de services des CCLS pour appuyer les agriculteurs dans les opérations des travaux du sol, semis et entretien des cultures.

Il est important de rappeler que les opérations de semis ont démarré au niveau des wilayas précoces sur une superficie emblavée à ce jour de 374.309 ha dont 237.057 ha
en orge.