Rencontre avec les Cadres de la DGF

Le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Monsieur Cherif Omari a mis l’accent, le jeudi 26 avril 2019 au siège de la Direction Générale des Forêts (DGF), sur l’impérative valorisation de la richesse forestière à travers une exploitation optimale de ces superficies afin de booster le développement et diversifier l’économie nationale.

Lors d’une rencontre avec les cadres de la DGF ayant regroupé les conservateurs et les responsables locaux y compris ceux des parcs nationaux et des établissements de formation, le ministre a mis l’accent sur « la nécessité de prendre les mesures nécessaires pour valoriser les ressources forestières, d’autant que la superficie forestière du pays s’élève actuellement à 4 millions de ha, et ce, à travers une exploitation optimale de cette richesse pour contribuer au développement économique ».

S’adressant aux cadres de la DGF, Monsieur Omari a indiqué que « les portes du ministère de l’Agriculture sont ouvertes à tous les cadres des différentes administrations pour prendre, ensemble, des mesures à même de relancer le secteur et apporter, partant, une valeur ajoutée et contribuer à la relance de l’économie et à la diversification des exportations ».

Le ministre a mis en avant, à ce titre, le rôle des filières agricoles qui s’inscrivent dans le cadre de la valorisation des forêts, à l’instar de la filière du liège et du bois et de celle des plantes aromatiques et médicinales qui peuvent apporter, a-t-il dit, une valeur ajoutée et créer des opportunités d’emploi pour les jeunes et la femme rurale.

Monsieur Omari a donné, à cette occasion, des orientations pour protéger les superficies forestières des incendies, suivre des méthodes plus efficaces dans l’exploitation du liège et encadrer les projets d’investissement relatifs aux espaces forestiers de détente et de loisirs, insistant sur l’importance de la formation, de la modernisation et de la numérisation du secteur.

Dans le cadre de la lutte contre les incendies de forêts à l’approche de la saison estivale, le responsable a salué les efforts consentis pas DGF avec le concours de l’administration locale, des associations et des habitants des régions rurales, relevant, à cet égard, que les superficies forestières endommagées sont passées de plus de 53.000 ha en 2017 à seulement 2.300 ha en 2018.

Le ministre a donné, dans le même cadre, des instructions pour réduire davantage les superficies forestières exposées aux incendies, et ce à travers la prise de mesures anticipées et préventives.

Concernant les préparatifs pour la saison de récolte du liège, le ministre a donné des instructions pour réexaminer les méthodes d’exploitation du liège à travers l’exploitation de l’ensemble des mécanismes et opportunités dont recèle le secteur de l’Agriculture, tout en veillant à coordonner, dans ce domaine, avec le Groupe Génie rural.

Evoquant les projets d’investissement dans les espaces forestiers de divertissement, Monsieur Omari a donné des orientations et des instructions pour faire de ces lieux des espaces d’investissement qui répondent, toutefois, à un cahier de charge rigoureux, appelant à s’assurer de l’accomplissement de toutes les mesures juridiques pour protéger ces espaces.

Après avoir mis l’accent sur l’impérative modernisation du secteur de l’Agriculture, des forêts et de la pêche à travers, notamment, la numérisation, et ce afin de faciliter l’accès à l’information pour les investisseurs, les agriculteurs et l’ensemble des acteurs, outre la consécration de la transparence dans la gestion, le ministre a rappelé que la numérisation constituait actuellement l’une des priorités du travail du Gouvernement.

Il s’est félicité, dans ce sens, de l’ouverture, au niveau de son département ministériel, d’un atelier consacré à la numérisation et l’exploitation des TIC pour une gestion efficace des ressources forestières.

Concernant les orientations relatives au domaine de la formation, Monsieur Omari a souligné la nécessité de s’ouvrir sur les compétences scientifiques existantes dans les centres de recherches et les universités afin de faire face aux défis du secteur.

A noter que dans le cadre de cette rencontre avec les cadre de la DGF, une convention de coopération a été signée entre le Groupe Génie rural filiale l’Aurès et les services de la conservation locale des forêts d’Illizi pour la création d’une pépinière au niveau de ladite wilaya. Cette pépinière permettra la plantation de différents arbres notamment dans l’extrême sud.