Rencontre interministérielle sur l’utilisation des énergies renouvelables et des innovations dans le secteur agricole

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Chérif OMARI, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, a présidé, le dimanche 17 mai 2020,  une réunion interministérielle sur l’utilisation des énergies renouvelables et les innovations dans le secteur agricole, en présence de Monsieur Mohamed ARKAB, Ministre de l’Energie, Madame Nassira BEN HARRATS, Ministre de l’Environnement et des Energies Renouvelables, Monsieur Yassine DJERIDENE, Ministre Délégué Chargé des Incubateurs et des Startups et de l’Economie de la Connaissance ainsi que  Monsieur Foued CHEHAT, Ministre Délégué Chargé de l’Agriculture Saharienne et des Montagnes.

Cette rencontre à laquelle ont pris part le Directeur Général de Sonelgaz et les cadres des quatre secteurs, les experts et les directeurs des entreprises économiques relevant du secteur agricole, vise à examiner les moyens et les mécanismes pour élargir le réseau électrique et activer l’utilisation des énergies renouvelables dans le domaine, puis l’élaboration d’une véritable feuille de route opérationnelle comprend les moyens de développer ces énergies et les utiliser dans le développement et la modernisation de l’agriculture.

Cet atelier rentre dans le cadre de la concrétisation des objectifs du plan d’action gouvernemental concernant le développement agricole et rural, qui vise à fournir les moyens et les outils nécessaires au développement de l’activité agricole en utilisant l’énergie et les énergies alternatives.

Monsieur OMARI a salué la coordination gouvernementale pour soutenir le secteur agricole et de lui permettre de bénéficier de l’énergie, notamment des énergies renouvelables, dans les régions du sud et des hauts plateaux, dans le cadre du transfert d’énergie, et de la modernisation de l’agriculture par l’intégration des produits de la connaissance et la numérisation.

Pour leur part, les ministres ont valorisé cette initiative, Madame BEN HARATHS a aussi salué la création d’un groupe de travail interministériel qui travaillera à l’élaboration d’un plan pour déterminer les besoins énergétiques du secteur et comment accélérer sa mise en œuvre.

De son coté, Monsieur ARKAB a affirmé que son secteur sera un grand soutien pour le secteur de l’agriculture et du développement rural, sur lequel l’Etat compte pour faire progresser l’économie nationale, en fournissant les deux matériaux vitaux (électricité et gaz) et autres énergies.

Pour sa part, Monsieur DJERIDENE a estimé que la mise en place de fermes intelligentes utilisant des technologies modernes est un facteur important en vue de rationaliser l’exploitation des ressources naturelles, soulignant à cet égard la nécessité de réaménager les parcs technologiques, notamment celles du Grand Sud afin de servir le secteur agricole.