Rencontre nationale sur la filière des semences de pommes de terre

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Abdelhamid HEMDANI, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, a présidé, le lundi 28 septembre 2020, au siège du Centre National de Contrôle et de Certification de Semences et Plants (CNCC), une rencontre nationale sur la filière des semences de pommes de terre.

Ont participé lors de cette rencontre, consacrée aux wilayas productrices de semences de pommes de terre du centre et de l’ouest du pays, les représentants des institutions productrices de semences et intensives, le président du Conseil national interprofessionnel de la filière pomme de terre, ainsi que les experts dans ce domaine.

Dans son intervention, lors des travaux de cette réunion d’étude, monsieur le ministre a mis l’accent sur l’importance de la chaîne de production des semences de la filière pomme de terre et son impact sur la sécurité alimentaire et l’économie nationale dans son ensemble, tout en soulignant les capacités matérielles, techniques et humaines que possède cette filière stratégique.

A cet effet, Monsieur HEMDANI a indiqué que le développement de la filière des semences s’inscrit dans le cadre de la feuille de route du programme du Président validée en juillet dernier par le Conseil des ministres.

Par ailleurs, Monsieur le Ministre a souligné que la réduction des importations de semences de pommes de terre et l’augmentation de leur production au niveau local figure parmi les objectifs les plus importants énoncés dans cette feuille de route, en plus de la rationalisation des dépenses publiques et du renforcement de la sécurité alimentaire.

Dans ce contexte, Monsieur le Ministre a précisé que la concrétisation de ces objectifs ne se réalisera qu’avec la contribution des professionnels et tous les acteurs de la filière, évoquant la dynamique que cette dernière a connue ces dernières années concernant la hausse de la production et de la productivité après que l’Algérie ait importé des pommes de terre de l’étranger il y a quelques années.

A la fin, Monsieur HEMDANI a insisté sur la nécessité de préserver les acquis réalisés jusqu’ici de la filière et d’organiser la profession en vue de la développer.