Réunion de coordination pour relancer la dynamique d’investissement dans l’agriculture, la pêche et les forêts au profit des jeunes

Monsieur Chérif OMARI, Ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, a présidé, dimanche 12 mai 2019, une réunion de coordination pour relancer la dynamique d’investissement dans l’agriculture, la pêche et les forêts au profit des jeunes.

Ont pris part à cette réunion les représentants du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, de la Solidarité nationale et celui des Ressources en eau, la BADR, les cadres centraux du ministère, le directeur général de la Pêche et des ressources halieutiques, le directeur général des forêts, les PDG des groupes agricoles (Gvapro, Agrolog…) et le directeur général du BNEDER .

Monsieur le ministre a souligné qu’il s’agit d’une première réunion de travail qui sera suivie d’autres rencontres dont l’objectif est d’arriver à établir une feuille de route intersectorielle dédiée à la redynamisation des projets d’investissements au profit des jeunes notamment dans les zones rurales et le sud du pays.

Il a ajouté, dans ce sens, qu’il faut réunir toutes les conditions nécessaires pour réussir des projets d’investissement chez les jeunes notamment la formation, l’accompagnement technique et le financement en mobilisant les outils de soutien à l’emploi des jeunes dont les banques, l’Angem et la Cnac.

Monsieur le ministre a indiqué que des mesures seront prises en coordination avec tous les secteurs concernés pour mieux accompagner les jeunes investisseurs y compris ceux issus de la Communauté algérienne établie à l’étranger.

Outre la mobilisation des outils de soutien à l’emploi, Monsieur OMARI a évoqué aussi la récupération des terres agricoles non exploitées pour les redistribuer aux jeunes notamment les diplômés. L’accent sera mis sur certaines activités dont la valorisation des produits et sous produits des forêts, l’aquaculture et la production des produits agricoles de primeurs.

Monsieur le ministre a rappelé que la nouvelle vision du secteur est de protéger la ressource par la valorisation, l’exemple étant celui des forêts qui offre plusieurs opportunités d’investissements (l’exploitation des plantes médicinales et aromatiques, le liège…). Ces projets visent à donner des chances aux jeunes de créer des entreprises et de l’emploi et à renforcer la sécurité alimentaire du pays.