Réunion de coordination relative au développement du secteur agricole

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Chérif OMARI, Ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a présidé, mardi 17 mars 2020, en compagnie de Monsieur Yassine DJERIDENE, Ministre de la Micro entreprise, des Startups et de l’Économie de la connaissance, et Monsieur Nassim DIAFAT, Ministre Délégué Chargé des Incubateurs, une réunion de coordination relative au développement du secteur agricole en vue d’utilisation des applications et des outputs de la recherche scientifique et de l’innovation technologique Numérique en intégrant les startups.

Cette rencontre a réuni les cadres centraux du ministère, les directeurs des services agricoles et les instituts techniques sous tutelle, ainsi que les professionnels, les investisseurs du secteur agricole et les ingénieurs porteurs de projets.

A ce titre, monsieur le ministre a affirmé que cette rencontre, considérée comme une première, s’inscrit dans le cadre de la modernisation du secteur de l’agriculture et du développement rural, est l’un des engagements du président de la République, visant à coordonner le travail entre ces secteurs en vue d’élaborer une feuille de route de terrain, afin de réaliser des résultats concrètes concernant l’intégration des startups dans l’agriculture, l’élevage, l’irrigation agricole, la valorisation des produits agricoles et l’adaptation au changement climatique.

Par ailleurs, monsieur OMARI a souligné que le secteur est en train d’affronté plusieurs défis, telle que la nécessité d’une exploitation rationnelle des ressources naturelles, notamment l’eau et le sol, en plus des effets des changements climatiques sur les systèmes de production, ce qui nécessite l’intégration des startups et la technologies des connaissances dans la proposition de solutions scientifiques et créatives pour revoir ces systèmes dans le but d’atteindre une agriculture intelligente et durable .

En outre, monsieur le ministre a donné des instructions pour l’installation d’un comité intersectoriel chargé du suivi des projets pilotes dans lesquels seraient intégrées des solutions et des applications produites par les startups en vue de les réaliser sur terrain avant leur généralisation.

Le premier responsable du secteur a souligné que le but de cette méthodologie est de gagner du temps, d’éliminer les obstacles pour augmenter la production et la productivité ainsi que l’élargissement des surfaces agricoles en vue d’améliorer la sécurité alimentaire.