Réunion de travail avec les directeurs des services agricoles des wilayas du sud

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Chérif OMARI, Ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a présidé avec Monsieur Foued CHEHAT, Ministre Délégué Chargé de l’Agriculture Saharienne et des montagnes, le jeudi 30 janvier 2020, au siège du ministère, une réunion de travail avec les responsables des services agricoles et les présidents de chambres des Wilayas du sud, en présence des cadres du ministère.

Cette première réunion vise à donner des orientations aux responsables locaux du secteur et aux représentants  de la profession de ces wilayas sur les grandes lignes du plan du gouvernement concernant le développement de l’agriculture saharienne et la stratégie mise en place pour accompagner l’investissement et l’exploitation des capacités disponibles dans ces espaces sur lesquels l’État s’appuie pour renforcer la sécurité alimentaire et diversifier l’économie nationale et créer des emplois.

Parmi les directives présentées par le  monsieur le ministre, il y a la nécessité de valoriser les capacités humaines, notamment créatives et naturelles, des compétences scientifiques et des investissements d’accompagnement, notamment dans les filières stratégiques pour atteindre l’approvisionnement des industries agroalimentaires qui dépendent des matières premières importées de l’étranger ainsi que la promotion des exportations.

Il a également demandé aux responsables locaux de faciliter aux investisseurs, notamment les jeunes et les femmes rurales, et d’éliminer la bureaucratie pour développer les investissements, qu’ils soient nationaux ou étrangers. Il a également insisté sur l’organisation des professionnels et le travail dans le cadre des coopératives agricoles, et l’organisation de la la filière  cameline et la filière des dattes et l’amélioration des pâturages et la réhabilitation des oasis et autres problèmes qui doivent être pris au sérieux pour améliorer les conditions de vie de la population et créer de la valeur ajoutée pour l’économie nationale.