Réunion de travail consacrée à l’étude du statut particulier du corps technique du secteur agricole

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Abdelhamid HEMDANI, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, a présidé, le dimanche 07 février 2021, une réunion de travail consacrée à l’étude du statut particulier du corps technique du secteur agricole, à laquelle ont pris part les cadres du ministère, le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs du ministère de l’Agriculture, des services agricoles et des instituts nationaux, le président de l’Union nationale des ingénieurs agronomes et des représentants des instituts sous tutelle.

Au cours de cette réunion, une synthèse du travail élaboré précédemment concernant la révision du statut particulier des ingénieurs agronomes datant de 2008 a été présentée, considéré comme inéquitable pour cette catégorie de cadres.

A cette occasion, examiner ce dossier important démontre l’importance de ce corps eu égard à la position qu’occupe le secteur agricole par rapport à l’économie nationale, et il est temps de l’étudier de manière sérieuse, en mettant en exergue la ressource humaine.

Dans ce contexte, Monsieur le ministre a noté que le secteur agricole est devenu un secteur stratégique par excellence et un véritable moteur de croissance, car il contribue à hauteur de 12% dans le PIB avec une production de plus de 25 milliards de dollars annuellement et assure 2 millions de postes d’emplois.

Outre la révision du statut particulier des ingénieurs agricoles, Monsieur le Ministre a également appelé à étudier le dossier de la création de l’ordre des ingénieurs agronomes en vue d’organiser ce corps et le mettre à niveau pour faire face aux défis présentés sur le terrain.

Monsieur HEMDANI a appelé à l’étude immédiate de ce dossier en impliquant tous les acteurs, que ce soit au niveau central ou local, en vue d’enrichir ce projet pour qu’il soit en accord  avec l’évolution scientifique et technique du secteur.

Il a également donné des instructions pour la création d’ateliers de travail représentés par l’administration et les experts et les spécialistes du domaine juridique, dans le but de concrétiser davantage d’acquis pour cette catégorie et enrichir ce statut.

De son côté, le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs du ministère de l’Agriculture, des directions des intérêts agricoles et des instituts nationaux, ainsi que le président de l’Union nationale des ingénieurs agronomes, ont salué cette initiative qui va permettre à l’ingénieur agronome de jouer son rôle en aisance.

Ils ont également exprimé leur volonté pour le succès de ce projet et la contribution effective à la réalisation des objectifs de la feuille de route sectorielle visant à accroître la production et à contribuer à l’économie nationale.