Réunion des cadres consacrée à l’évaluation de l’état d’avancement des projets inscrits dans la feuille de route sectorielle 2020-2024

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur Abdelhamid HEMDANI, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, a présidé, le jeudi 25 février 2021, au siège du ministère, une réunion des cadres du secteur consacrée à l’évaluation de l’état d’avancement des projets inscrits dans la feuille de route sectorielle 2020-2024, tels que l’électrification des exploitations agricoles et l’application du dispositif relatif à l’aliment de bétail subventionné (son et orge).

Ont pris part à cette réunion, les directeurs des services agricoles des 48 wilayas, les cadres centraux, les responsables de la société algérienne de distribution d’électricité et de gaz (SADEG) et les directeurs de services et d’instituts sous tutelle.

Au cours de son intervention, Monsieur le Ministre a mis l’accent sur la nécessité de mobiliser tous les acteurs sur le terrain pour la concrétisation de la feuille de route sectorielle, qui vise l’augmentation de la production et la productivité et la réduction des importations.

Monsieur HEMDANI a ajouté que malgré les résultats positifs obtenus depuis la mise en œuvre de différents programmes, tels que l’irrigation d’appoint et le lancement de certaines cultures stratégiques, ils restent insuffisants et loin des objectifs fixés.

Dans ce contexte, il a appelé les responsables locaux et les représentants des professionnels à accompagner les agriculteurs et les éleveurs sur le terrain.

En ce qui concerne l’électrification agricole, Monsieur le Ministre a appelé à lever les obstacles bureaucratiques qui entravent la réalisation des projets d’électrification agricole.

En marge de cette rencontre, Monsieur le Ministre a procédé à la cérémonie de signature des contrats de performances du secteur entre l’Administration centrale, les 48 directions  des services agricoles  et la Direction générale des forêts (DGF).

Le rôle de ces  contrats de performance est de définir le rôle des responsables et leur engagement dans la réalisation des objectifs tracés dans la feuille de route sectorielle, ainsi que leur disponibilité de servir les intérêts des agriculteurs, les éleveurs et l’économie nationale.