Réunion d’étude pour la création d’une agence nationale en vue de promouvoir et faciliter les investissements dans le secteur de l’agriculture et du développement rural

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Monsieur le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural a présidé un atelier, au niveau du MADR le 20 Avril 2020 conjointement avec Monsieur le Ministre Délégué chargé de l’Agriculture Saharienne et de Montagnes, consacré à l’examen du nouveau dispositif pour la mise en place du mécanisme de promotion des investissements agricoles, ainsi que l’examen du cahier des charges y afférent.

Il s’agit d’encourager le développement des cultures stratégiques (céréales, laits, maïs, oléagineux et sucres,…) notamment au niveau des zones du Sud et des Hauts plateaux, à l’effet de renforcer l’offre de productions agricoles locales et rationaliser ainsi les importations des matières premières de l’agro-industrie.

Aussi, lors de cette rencontre il a été question d’examiner les différentes alternatives de transition énergétique dans les systèmes de production agricole par la généralisation des énergies renouvelables et l’optimisation de l’utilisation rationnelle des ressources naturelles.

Ont pris part à cette réunion les cadres centraux du secteur, les responsables des instituts techniques et des offices, le DG du bureau national des études pour le développement rural (BNEDER), le représentant de la banque BADR, ainsi que des experts nationaux et des universitaires spécialisés dans le secteur agricole et agroalimentaire.

Le mécanisme examiner vise essentiellement l’assouplissement des procédures et la promotion d’une attractivité des investisseurs et des agro-industriels pour booster l’investissement agricole à travers la concrétisation de projets structurants et productifs, en leur garantissant les incitations et l’accompagnement nécessaires, dans le cadre de l’intégration des filières agricoles et agro-industrielles à l’effet de consolider la sécurité alimentaire du pays.

Dance cette perspective, Monsieur Chérif OMARI, a décidé la mise en place d’un Comité Scientifique auprès de son Cabinet, composé d’experts, d’universitaires et des compétences nationales spécialisées, chargé d’accompagner la nouvelle dynamique de développement du secteur de l’agriculture par la réflexion stratégique et prospective.